Suez négocierait son nucléaire en Belgique

©2006 20 minutes

— 

Une concession douloureuse. Suez aurait accepté – en cas de fusion avec Gaz de France (GDF) – de céder une part de sa production nucléaire en Belgique, selon Le Figaro. L'information n'a pas été confirmée hier, ni par Suez ni par les autorités belges. Mais l'enjeu est crucial pour les deux partis. Le groupe voulait jusque-là garder intacte sa capacité nucléaire. Tandis que le gouvernement belge répète depuis des mois qu'il souhaite profiter de la fusion pour faire émerger de nouveaux concurrents sur le marché de l'énergie. Par ailleurs, la Belgique négocie avec la France une golden share (action spécifique) dans Suez-GDF. Elle lui permettrait de s'opposer à certaines décisions contraires à ses intérêts nationaux.