Les automobilistes victimes d’une entente entre pétroliers

© 20 minutes

— 

Un système bien huilé. Le Conseil de la concurrence, saisi en 2000 par Bercy, a infligé une amende de 27 millions d’euros à TotalFinaElf, Shell, Esso et BP pour avoir sciemment maintenu leurs prix au plus haut sur les autoroutes. Les gérants de leurs stations-service se téléphonaient plusieurs fois par semaine pour comparer leurs tarifs. Ces informations permettaient à chaque groupe d’ajuster rapidement ses prix. Et vouait à l’échec toute baisse non négociée avec la concurrence.