Marianne, un peu plus chère aux Français

©2006 20 minutes

— 

Le prix du timbre pour les envois de lettres de moins de 20 grammes augmentera d'un centime le 1er octobre, passant de 53 à 54 centimes d'euro.
Le prix du timbre pour les envois de lettres de moins de 20 grammes augmentera d'un centime le 1er octobre, passant de 53 à 54 centimes d'euro. — Jean-Pierre Muller AFP/Archives

Pas de répit pour « Marianne ». Le timbre pour les envois de moins de vingt grammes augmente pour la troisième fois en trois ans. Il est passé hier de 53 à 54 centimes. L'augmentation de 1,88 % reste dans les limites fixées en juin dernier par l'Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (Arcep). L'organisme avait alors décidé que le prix du timbre ne pourrait pas s'envoler de plus de 2,1 % par an, entre 2006 et 2008. Plus spectaculaire est le nouveau tarif pour une lettre vers un pays de l'Union européenne ou vers la Suisse : toujours en dessous de 20 g, le prix est désormais de 60 centimes contre 55 (+9%). Autre augmentation, dès janvier prochain, les tarifs « industriels » (négociés par les entreprises) accuseront une hausse moyenne de 2,6 %. Pourquoi un tel besoin d'argent frais pour l'entreprise publique ? Le 1er janvier 2009, le courrier sera totalement libéralisé. Actuellement, la compétition n'est ouverte que pour les envois supérieurs à 50 grammes. En attendant ses concurrents, La Poste veut compenser la hausse de ses coûts de transport et se moderniser. Dès cette année, 420 millions d'euros seraient prévus pour automatiser davantage le tri du courrier.

Edouard Lederer

En juin 2003, le timbre « Marianne » monte brutalement de 9 % : on passe alors de 46 à 50 centimes. Depuis, il augmente lentement mais sûrement. En mars 2005, il atteint 53 centimes. Et 54 depuis hier.