BMW verse une généreuse prime à ses salariés après d'excellents résultats en 2012

© 2013 AFP

— 

Le constructeur automobile allemand BMW, roi du haut de gamme, s'est dit mardi "prudemment optimiste" pour 2013, année pour laquelle il vise un bénéfice avant impôts proche de celui de 2012.
Le constructeur automobile allemand BMW, roi du haut de gamme, s'est dit mardi "prudemment optimiste" pour 2013, année pour laquelle il vise un bénéfice avant impôts proche de celui de 2012. — Christof Stache AFP

Le numéro un mondial des voitures haut de gamme, le constructeur allemand BMW, va de nouveau verser une généreuse prime à ses salariés en Allemagne au titre de 2012, meilleure année de son histoire selon le groupe. Les ouvriers spécialisés toucheront par exemple 7.630 euros, soit 2,5 fois leur salaire mensuel, explique dans un communiqué le fabricant munichois des BMW, Mini et Rolls-Royce. L'an dernier, ces mêmes salariés avait reçu légèrement plus, à savoir 7.650 euros.

Cette somme «va être touchée par une grande partie des salariés» de BMW en Allemagne mais ne représente ni une moyenne des primes versées ni un maximum, a précisé à l'AFP un porte-parole de BMW. Au total, près de 77.000 personnes travaillent en Allemagne pour le constructeur et toutes vont toucher une prime, à l'exception des salariés qui sont depuis moins d'un an dans l'entreprise, a-t-il ajouté.

Les grandes entreprises allemandes ont pris l'habitude ces dernières années de faire participer leurs salariés à leurs succès, une tendance qui ne s'est pas démentie cette année, notamment chez les constructeurs automobiles. Daimler, fabricant des Mercedes-Benz, va ainsi verser 3.200 euros à plus de 130.000 de ses salariés au titre de 2012, tandis que le géant de l'automobile Volkswagen va donner une prime de résultat de 7.200 euros brut par personne pour 100.000 salariés en Allemagne.

L'équipementier Continental et le laboratoire Bayer ont également récemment annoncé qu'ils verseraient des primes à leurs employés. L'an dernier, le groupe BMW a dépassé pour la première fois les cinq milliards d'euros de bénéfices et dégagé un chiffre d'affaires record de 76,85 milliards d'euros (+11,7%). Fin 2012, il employait plus de 105.000 personnes dans le monde.