Pour le FMI, il faut venir en aide à l'économie palestinienne

avec AFP

— 

Le FMI a appelé à une «action urgente» pour venir en aide à une économie palestinienne affaiblie par les restrictions imposées par Israël et minée par une «incertitude politique croissante».

«Des actions urgentes sont requises - de la part de l'Autorité palestinienne, du gouvernement israélien et des donateurs - pour stabiliser la situation budgétaire et raviver la croissance économique», écrit le Fonds monétaire international.

Selon le Fonds, la situation économique en Cisjordanie et la bande de Gaza s'est «encore détériorée» ces derniers mois et le chômage a continué de grimper pour toucher près d'un quart de la population active fin 2012. «Les restrictions de circulation et d'accès imposées par Israël n'ont quasiment pas changé et continuent de peser sur les perspectives de croissance», écrit le Fonds, ajoutant que le produit intérieur brut (PIB) palestinien n'avait progressé que de 6% en 2012 contre 11% en moyenne en 2010 et 2011.

L'activité pourrait encore se tasser cette année avec une croissance palestinienne attendue à 5%, indique le rapport, qui insiste sur le poids de l'"incertitude politique croissante" dans la région.