BlackBerry lance son Z10 en Indonésie, maillon essentiel de sa reconquête

© 2013 AFP

— 

BlackBerry a lancé vendredi la commercialisation de son nouveau téléphone Z10 en Indonésie, un marché incontournable dans sa stratégie de reconquête de sa clientèle mondiale, qui fuit le canadien pour ses rivaux iPhones et Android.
BlackBerry a lancé vendredi la commercialisation de son nouveau téléphone Z10 en Indonésie, un marché incontournable dans sa stratégie de reconquête de sa clientèle mondiale, qui fuit le canadien pour ses rivaux iPhones et Android. — Bay Ismoyo AFP

BlackBerry a lancé vendredi la commercialisation de son nouveau téléphone Z10 en Indonésie, un marché incontournable dans sa stratégie de reconquête de sa clientèle mondiale, qui fuit le canadien pour ses rivaux iPhones et Android.

Quelques centaines de «drogués du CrackBerry», comme on appelle en Indonésie les nombreux fans de la marque dans un jeu de mot avec la drogue «crack», ont fait la queue plusieurs heures durant pour s'emparer du Z10, le premier smartphone entièrement tactile du groupe canadien.

«Je suis une maniaque du BlackBerry», admet Diana Monasapti, une femme d'affaires qui a pris une journée de repos pour se procurer le Z10.

«J'adore essayer leurs nouveaux produits, le bellagio, l'onyx... Tous», ajoute-t-elle avant de débourser sept millions de roupies indonésiennes (550 euros) pour son nouveau jouet.

En 2011, le lancement du nouveau Bold 9790 avait provoqué une émeute parmi 5.000 fans, faisant soixante blessés. Mais les files d'attente étaient vendredi largement moins importantes, signe d'un certain lustre perdu.

L'ancien Research in Motion (RIM), qui avait été un pionnier des smartphones, n'occupe plus qu'environ 5% de part de marché dans le monde, selon le cabinet américain International Data Company (IDC), en raison de l'hémorragie de sa clientèle partie vers les iPhones d'Apple et les appareils utilisant le logiciel Android de Google.

Le canadien joue ainsi sa survie avec le Z10 et son nouveau système d'exploitation innovant BB10.

L'Indonésie est à ce titre un maillon essentiel dans cette stratégie de reconquête. Le quatrième pays le plus peuplé de la planète, avec 240 millions d'habitants, est le troisième marché mondial de BlackBerry, derrière les Etats-Unis, premiers, et le Royaume-Uni.

Les Indonésiens comptent parmi les adeptes les plus fervents de smartphones sur la planète. Ils sont ainsi les troisièmes au monde en termes d'utilisation de Facebook, avec 43,1 millions de comptes, derrière l'Inde (43,5) et les Etats-Unis (155,7).

BlackBerry était jusqu'à peu encore le premier sur le marché des smartphones en Indonésie, souvent considérée comme le «royaume des BlackBerry», mais il vient d'être dépassé par les Android, qui monopolisent dorénavant 52% des ventes, selon IDC. La part de marché de BlackBerry reste cependant proche des 50%, les iPhones restant marginaux en Indonésie.

L'Indonésie «est notre plus grand, plus important marché en Asie-Pacifique», a rappelé Roger Frost, directeur des ventes dans le région.

«BlackBerry, c'est le premier amour des Indonésiens et de nombreux fidèles vont se ruer sur le Z10», a indiqué Sudev Bangah, analyste de l'IDC à Jakarta. «Mais cela ne sera pas suffisant pour compenser (la percée) des Android», a-t-il dit à l'AFP.

Le vice-président de BlackBerry pour l'Asie du Sud, Hastings Singh, a cependant assuré que le nouveau Z10 «battait certains des autres smartphones comme l'iPhone 5 et le Galaxy de Samsung».

Le Z10, disponible au Royaume-Uni et au Canada depuis quelques semaines, sera mis en vente aux Etats-Unis le 22 mars. Aucune date n'a encore été arrêtée pour la France.