Boeing: Le 787 est un avion «absolument sûr» qui revolera bientôt

© 2013 AFP

— 

L'avionneur américain Boeing a assuré vendredi que son dernier né, le 787 Dreamliner, était un avion "absolument sûr", dont la batterie de nouvelle conception n'avait aucun risque de s'enflammer, ce qui devrait lui permettre de revoler dans quelques semaines.
L'avionneur américain Boeing a assuré vendredi que son dernier né, le 787 Dreamliner, était un avion "absolument sûr", dont la batterie de nouvelle conception n'avait aucun risque de s'enflammer, ce qui devrait lui permettre de revoler dans quelques semaines. — Toshifumi Kitamura AFP

L'avionneur américain Boeing a assuré vendredi que son dernier né, le 787 Dreamliner, était un avion «absolument sûr», dont la batterie de nouvelle conception n'avait aucun risque de s'enflammer, ce qui devrait lui permettre de revoler dans quelques semaines.

«La reprise des vols commerciaux est sans doute plus une question de semaines que de mois», a déclaré lors d'une conférence de presse à Tokyo le directeur de la branche aviation civile de Boeing, Ray Conner. «Nous devrions achever le processus de test en quelques semaines. Nous ne savons pas combien de temps les autorités pourraient mettre pour valider nos solutions, mais nous sommes confiants car nous travaillons étroitement avec elles», a précisé en aparté le directeur des services et du support du Boeing 787, Mike Fleming. Boeing a obtenu mardi aux Etats-Unis l'autorisation de tester les solutions préconisées, selon un protocole très strict défini par l'Agence fédérale américaine de l'aviation (FAA). L'avis des autorités des autres régions, notamment du Japon, seront également requis.

Le Boeing 787 est un avion «absolument sûr», a pour sa part insisté l'ingénieur en chef du programme, Mike Sinnett, en détaillant les différentes modifications techniques apportées aux batteries qui avaient causé de graves incidents de surchauffe aux Etats-Unis puis au Japon début janvier et conduit à clouer au sol les 50 Dreamliner livrés dans le monde. Boeing, qui a suspendu les livraisons du 787, dit avoir oeuvré sans relâche avec ses fournisseurs pour définir les modifications à apporter à la batterie lithium-ion (fabriquée par le groupe japonais GS Yuasa).