Une prime de bienvenue de 20 millions

(Avec Reuters)

— 

Certaines choses ne changeront jamais. Le rapport annuel 2012 de la première banque suisse UBS, qui vient de vivre une année noire, indique que 20 millions d'euros ont été déboursés pour recruter Andrea Orcel, banquier italien de la Bank of America Merrill Lynch. Il s'agit d'une prime d'arrivée, appelée « golden hello ». Le financier a pris ses fonctions de directeur des activités de banque d'investissement d'UBS en juillet, avec l'objectif de relancer cette division touchée par les scandales et la suppression de 10 000 postes d'ici à la fin 2015. Cette prime d'arrivée se compose du versement différé de 6, 5 millions de francs suisses en numéraire (5, 28 millions d'euros) et de 18, 5 millions de francs (15 millions d'euros) d'actions UBS. Elle a été accordée pour compenser la perte de salaire consentie par Andrea Orcel lors de son arrivée. Cette information fait l'effet d'une bombe, moins de deux semaines après le vote des citoyens suisses en faveur d'un contrôle des rémunérations des patrons.