La Bolivie intéressée par les avions et hélicoptères d'Airbus

INTERNATIONAL Le président bolivien Evo Morales, reçu mercredi à l'Elysée par François Hollande, a indiqué avoir évoqué d'éventuels «transferts de technologie française au meilleur prix» se disant particulièrement intéressé par les avions et hélicoptères d'Airbus...

© 2013 AFP

— 

Le président bolivien Evo Morales, reçu mercredi à l'Elysée par François Hollande, a indiqué avoir évoqué d'éventuels "transferts de technologie française au meilleur prix" se disant particulièrement intéressé par les avions et hélicoptères d'EADS.
Le président bolivien Evo Morales, reçu mercredi à l'Elysée par François Hollande, a indiqué avoir évoqué d'éventuels "transferts de technologie française au meilleur prix" se disant particulièrement intéressé par les avions et hélicoptères d'EADS. — Bertrand Langlois AFP

Le président bolivien Evo Morales, reçu mercredi à l'Elysée par François Hollande, a indiqué avoir évoqué d'éventuels «transferts de technologie française au meilleur prix» se disant particulièrement intéressé par les avions et hélicoptères d'Airbus.

«Nous avons pu débattre de différents sujets diplomatiques, d'investissements, de coopération, de commerce. Et je résumerais la réunion en deux mots prononcés par le président français : il nous a parlé de transfert de technologie française au meilleur prix pour les Boliviens», a déclaré M. Morales à la presse à l'issue de sa rencontre.

Le président bolivien, qui s'est rendu mardi à Toulouse au siège d'Airbus, a en particulier affirmé sa «volonté d'acquérir des avions, des hélicoptères» de la firme aéronautique.

Ces hélicoptères «sont chaudement recommandés par les cadres de l'armée bolivienne», a-t-il fait valoir, notamment en raison de leur capacité de «voler en altitude et de faire des transports de troupe en grande nombre».

M. Morales a notamment évoqué leur utilité pour «repérer les plantations de coca sur les hauts plateaux boliviens difficilement atteignable».

Il s'est également dit intéressé par la technologie française en matière de géothermie et de métro.

De son côté François Hollande a «souligné le souhait de la France de renforcer les relations bilatérales avec la Bolivie dans tous les domaines», a indiqué l'Elysée dans un communiqué, précisant juste que «plusieurs secteurs prioritaires avait été identifiés, tels que les infrastructures, l'énergie, les transports et le domaine spatial».

Le président français a également «salué les réformes profondes accomplies en Bolivie, depuis l'élection du président Morales, en vue de réduire les inégalités», selon le communiqué