Les prix à la consommation progressent de 0,3% en février

CONJONCTURE Les prix à la consommation sont repartis à la hausse (+0,3%) en février en France après avoir baissé de 0,5% le mois précédent...

© 2013 AFP

— 

Les prix à la consommation sont repartis à la hausse (+0,3%) en février en France après avoir baissé de 0,5% le mois précédent, en léger ralentissement sur un an, à +1%, selon les chiffres publiés mercredi par l'Insee.
Les prix à la consommation sont repartis à la hausse (+0,3%) en février en France après avoir baissé de 0,5% le mois précédent, en léger ralentissement sur un an, à +1%, selon les chiffres publiés mercredi par l'Insee. — Sébastien Bozon AFP

Les prix à la consommation sont repartis à la hausse (+0,3%) en février en France après avoir baissé de 0,5% le mois précédent, en léger ralentissement sur un an, à +1%, selon les chiffres publiés mercredi par l'Insee.

Hors tabac, les prix sont également en hausse de 0,3% en février et de +0,9% sur un an, a précisé l'Institut national des statistiques et des études économiques dans un communiqué. Corrigé des variations saisonnières, ils sont stables en février et augmentent de 1,1% sur un an, après +1,2% en janvier.

«L'augmentation des prix du mois de février provient de celle, saisonnière, des prix de certains services» en lien avec les vacances d'hiver et celle des produits pétroliers, a expliqué l'Insee. En revanche, les prix des produits manufacturés et de l'alimentation ralentissent.

«Il n'y a actuellement aucune pression inflationniste en France, cela n'a rien d'étonnant compte tenu des bas niveaux d'activité et du niveau élevé du chômage», a estimé Hélène Baudchon, économiste chez BNP Paribas, dans une note.

«L'inflation devrait donc rester faible dans les prochains mois, une aubaine pour le pouvoir d'achat», a-t-elle ajouté, rappelant qu'une inflation faible était considérée comme un «facteur de soutien à la croissance».

L'Insee note que les vacances d'hiver ayant été plus tardives cette année, leur impact sur les prix n'est pas aussi important que les années précédentes.

Les tarifs d'hébergement de vacances ont moins rebondi cette année (+17,2% en février 2013 contre +30,8% en février 2012, -2,4% sur un an). De même pour les prix des voyages touristiques tout compris (+6,5% contre +9,8% en février 2012, +1,8% sur un an) et ceux de l'hôtellerie, des cafés et restaurants (+1% contre +1,6% en février 2012, +2,1 % sur un an).

De la même manière, les tarifs des transports aériens sont en repli en février (-2,7% contre +1,6% en février 2012, -1,5% sur un an).

Parallèlement, les prix des services de télécommunication continuent de reculer (-2,8%, -15,9% sur un an) à la suite de nouvelles offres de téléphonie mobile.

La fin des soldes a en outre provoqué de moindres achats de produits manufacturés, entraînant une légère augmentation de 0,1% de leur prix (-0,2% sur un an). L'habillement-chaussure reste néanmoins en repli (-0,4%), moins net qu'en janvier (-11,3%). La baisse des prix des équipements audio-visuels, photographiques et informatiques se poursuit (-0,3%, -7,2% sur un an).

Les prix de l'alimentation ont très légèrement augmenté en février, à +0,1%, après -0,1% en janvier. «Sur un an, ils ralentissent, leur augmentation étant ramenée à 1,7% en février après 2,1% en janvier et 2,3% en décembre», précise l'Insee.

Dans le détail, les prix des produits alimentaires frais sont en hausse de 0,4% en février, du fait du renchérissement persistant des fruits frais (+2,7% en février, +11,5% sur un an).

Hors produits frais, la hausse des prix des produits alimentaires est modérée (+0,1%, +1,1% sur un an) et due principalement aux hausses toujours soutenues des prix des viandes (+0,3% en février, +2,7% sur un an).

En lien direct avec l'augmentation des droits indirects au 1er janvier, les prix des boissons alcoolisées croissent fortement depuis le début de l'année (+0,6% en février, +3,4% sur un an).

En février, les prix de l'énergie augmentent nettement (+1,5%, +2,4% sur un an) du fait de la poursuite de la hausse des prix des produits pétroliers (+2,5% en février et +0,2% sur un an) dans le sillage des cours du pétrole brut.