Économie

Le Sénat menace de ne pas voter le budget de la défense

Tous les groupes politiques du Sénat, à l'exception des écologistes, menacent de ne pas voter le prochain budget de la défense s'il passait sous la barre des 1,5% de PIB. «Le seuil en deçà duquel il ne faut pas descendre est de 1,5% du PIB», soit environ le budget actuel de l'armée, de l'ordre de 30 milliards d'euros, a déclaré mercredi le président socialiste de la commission des affaires étrangères et de la défense du Sénat.

Le Livre blanc publié avant la fin du mois

Le nouveau Livre blanc qui définit la stratégie de la France en matière de défense et de sécurité nationale sera publié avant la fin du mois, «peut-être même dès la semaine prochaine», a ajouté Jean-Louis Carrère lors d'une conférence de presse. Si le document lui-même ne donne pas d'indications en termes d'enveloppe et de trajectoire budgétaires, il servira de base à la loi de programmation militaire que François Hollande doit présenter avant l'été.

Si cette loi prévoyait pour l'armée un budget inférieur à 1,5% du PIB, hypothèse probable en ces temps de restriction tous azimuts, «il n'est pas sûr que nous la voterions», a ajouté Jean-Louis Carrère, en précisant que le groupe écologiste ne s'associait pas à cette démarche commune des sénateurs. La contribution du ministère de la Défense aux cinq milliards d'économies supplémentaires réclamées la semaine dernière à son gouvernement par Jean-Marc Ayrault devrait être d'un milliard d'euros, a dit le sénateur des Landes.