Prestations familiales: 2,2 milliards d'euros d'ici 2016 pour rétablir l'équilibre de la Cnaf

SECU Le rapport sera examiné par le Haut Conseil de la Famille ce jeudi...

B. de V. avec Reuters

— 

Les députés ont décidé, vendredi en séance, que la revalorisation des prestations familiales, traditionnellement opérée au 1er janvier, interviendrait dorénavant au 1er avril, comme c'est déjà le cas pour les pensions de retraite.
Les députés ont décidé, vendredi en séance, que la revalorisation des prestations familiales, traditionnellement opérée au 1er janvier, interviendrait dorénavant au 1er avril, comme c'est déjà le cas pour les pensions de retraite. — Jack Guez afp.com

Selon un exclusif des Echos, le Haut conseil de la famille (HCF) a chiffré à 2,2 milliards d'euros les économies nécessaires à trouver pour atteindre l'équilibre de la caisse nationale d'allocations familiales en 2016.

Selon le quotidien économique, le rapport qui sera présenté jeudi au Haut conseil de la famille - chargé de proposer des économies au gouvernement - ne donne pour l'instant pas de piste précise mais souligne que les classes moyennes et supérieures bénéficient largement de la politique familiale. Le rapport sera examiné par le Haut Conseil de la Famille (HCF) ce jeudi.

Le déficit de la branche famille devrait atteindre 1,7 milliard d'euros en 2016, auxquels il faut ajouter les hausses de prestations annoncées en décembre pour lutter contre la pauvreté et qui coûteraient 400 à 500 millions d'euros à cette date, poursuivent Les Echos. Le HCF dévoilera ses propositions d'économies fin mars.

Selon les Echos, le HCF souligne que «les classes moyennes ne sont pas les oubliées de la politique familiale. Quelque 15 milliards d'euros de prestations sont attribuées sans aucune condition de ressources». 

Contactés par 20 Minutes, le HCF n'a pas encore réagi. Quant à la direction de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF), elle ne souhaite pas s'exprimer avant la remise officielle du rapport.