Un chômeur sur 2 devra se voir proposer une formation dans les 2 mois, affirme François Hollande

SOCIAL Contre le chômage, il veut s’attaquer à la réforme de la formation professionnelle...

avec AFP

— 

Le président François Hollande a affirmé lundi à Blois que "l'objectif" de la réforme de la formation professionnelle était de permettre "qu'un chômeur sur deux se voie proposer une formation dans un délai de deux mois" après la perte de son emploi.
Le président François Hollande a affirmé lundi à Blois que "l'objectif" de la réforme de la formation professionnelle était de permettre "qu'un chômeur sur deux se voie proposer une formation dans un délai de deux mois" après la perte de son emploi. — Philippe Wojazer POOL

Surtout ne pas laissé croire que l'exécutif est impuissant à contrer la flambée du chômage. François Hollande a affirmé lundi à Blois que «l'objectif» de la réforme de la formation professionnelle prévue par le gouvernement était de permettre «qu'un chômeur sur deux se voit proposer une formation dans un délai de deux mois» après la perte de son emploi.

Le chef de l'Etat a relevé qu'actuellement «un chômeur sur quatre pouvait avoir une formation dans un délai de deux mois», en soulignant aussi qu'«aujourd'hui, un chômeur sur quatre peut passer quinze mois à Pôle emploi sans se voir offrir une formation». «On va doubler les moyens pour que très rapidement une formation soit proposée», a poursuivi le président, en expliquant l'objectif du projet de réforme de la formation professionnelle qui devra être «prêt à la fin de l'année» à l'issue d'un processus de concertation avec les partenaires sociaux.

Affecter plus de ressources

François Hollande a promis que le délai entre la perte d'un emploi et l'offre de formation «ne pourrait plus dépasser six mois». Il a fait valoir qu'il s'agissait «d'affecter plus de ressources vers les demandeurs d'emplois» et «de rationaliser les rôles entre régions et Pôle emploi». La région sera «pleinement responsable de la commande de formation», et Pôle emploi du suivi des formations, a-t-il dit.

Plus tôt dans la journée, le gouvernement qui tenait à l’Elysée un séminaire autour du président François Hollande a indiqué vouloir présenter d’ici l’été une réforme de la formation professionnelle, un maquis de 55.000 organismes qui gèrent 32 milliards d’euros, afin de mieux la cibler vers les populations qui en ont besoin.