Les syndicats désunis avant la bataille

© 20 minutes

— 

Dernier round d’observation. Les manifestations d’aujourd’hui constituent un coup de semonce avant que le gouvernement n’engage véritablement la réforme des retraites. Mais l’union sacrée syndicale a vécu. Elle avait été scellée en janvier par un accord sur les revendications essentielles, et les plus consensuelles. Trois signataires – la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC – jugent le mouvement d’aujourd’hui « prématuré » (lire ci-contre). C’est sans eux que la CGT, FO, l’Unsa et la FSU défileront. Objectif : occuper le terrain avant que le gouvernement ne précise ses intentions. Il s’est en effet contenté d’esquisser les grandes lignes de la réforme. Il indique ainsi « viser un haut niveau de retraite », mais ne se risque pas à expliquer comment l’atteindre.

à l’antenne Jean-Pierre Raffarin répondra aux manifestants dès ce soir, 21 heures. Le Premier ministre est l’invité d’une édition spéciale de « France Europe Express », diffusée sur France 3 et France Info. Au cours de ces 80 minutes d’interview, il devrait également aborder les conséquences françaises de la guerre en Irak.