Espagne: Rajoy affirme que le «naufrage» a été évité, annonce un déficit inférieur à 7%

EUROPE Le chef du gouvernement de droite espagnol, Mariano Rajoy, a affirmé mercredi que sa première année au pouvoir avait permis d'éviter "le naufrage" du pays, assurant que le déficit public se situerait en 2012 "à moins de 7%" du PIB...

© 2013 AFP

— 

Le chef du gouvernement de droite espagnol, Mariano Rajoy, a affirmé mercredi que sa première année au pouvoir avait permis d'éviter "le naufrage" du pays, assurant que le déficit public se situerait en 2012 "à moins de 7%" du PIB.
Le chef du gouvernement de droite espagnol, Mariano Rajoy, a affirmé mercredi que sa première année au pouvoir avait permis d'éviter "le naufrage" du pays, assurant que le déficit public se situerait en 2012 "à moins de 7%" du PIB. — Pedro Armestre AFP

Les mesures de rigueur mises en oeuvre depuis la fin 2011, «imposées par la ruine qui nous menaçait», ont permis «de laisser derrière l'imminence d'un désastre», a lancé Marinao Rajoy dans un discours prononcé devant les députés à l'ouverture du débat sur l'état de la Nation.

«Nous commençons à voir la voie de l'avenir», a-t-il ajouté, en admettant que «le chemin à parcourir est encore long et difficile».

Le chef du gouvernement a annoncé que le déficit public de l'Espagne se situerait en 2012 «à moins de 7%» du Produit intérieur brut, après 9,4% en 2011, c'est-à-dire au-dessus du seuil de 6,3% négocié avec Bruxelles, mais en-dessous des prévisions les plus pessimistes dans un pays plongé dans la récession depuis la fin 2011.

Mariano Rajoy a annoncé que son gouvernement entendait mettre en oeuvre une série de réformes, comprenant un assouplissement du régime de la TVA à partir de 2014, afin de relancer l'activité des petites entreprises.