Arnaud Montebourg à Lille, le 14 novembre 2012.
Arnaud Montebourg à Lille, le 14 novembre 2012. — BAZIZ CHIBANE/SIPA

POLEMIQUE

Lettre du patron de Titan: Montebourg compte bien riposter

Dans une lettre à Arnaud Montebourg, le PDG de Titan fustige le rythme de travail des salariés de l'usine d'Amiens-Nord...

Œil pour œil, dent pour dent. Alors que le PDG du groupe américain Titan, un temps considéré comme repreneur potentiel de l’usine Goodyear d’Amiens-Nord menacée de fermeture, a fait parvenir une lettre au vitriol au ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg  fustigeant l’attitude des salariés pour justifier son refus de s’intéresser à l’entreprise, un représentant de la CGT du site a estimé mercredi au micro d’Europe 1 que Maurice M. Taylor Jr «est plus près d'un asile psychiatrique que d'un groupe dont il peut tenir les rênes... ».

 

«Cette lettre vient d'un déficient mental» qui «insulte le peuple français», a-t-il abondé sur France Info.

Dans la missive adressée à Arnaud Montebourg, Taylor indiquait que «les salariés français [de l’usine] touchent des salaires élevés mais ne travaillent que trois heures. Ils ont une heure pour leurs pauses et leur déjeuner, discutent pendant trois heures et travaillent trois heures. Je l'ai dit en face aux syndicalistes français. Ils m'ont répondu que c'était comme ça en France.»

Mais l’affaire ne devrait pas en rester là. Selon France Inter, Fiodor Rilov, l'avocat de la CGT, a lancé une action judiciaire contre Titan. Pour le syndicat majoritaire cette lettre est bien la preuve que «la reprise par Titan était une mascarade».

De son côté le député UMP Claude Guéant a estimé «insultant» les mots employés par le patron américain. Pour sa part, Jean-Louis Borloo a indiqué que «les Français travaillent et les usines françaises travaillent».


Jean-Louis Borloo : "Il faut une réponse... par rtl-fr

En revanche, Christian Estrosi, député UMP, a jugé sur les ondes de France Inter que cette lettre est le reflet des «message si négatifs que nous envoyons sur une terre qui n'est plus capable d'innover, de produire, de rechercher et de développer, malgré les talents et la matière grise qu'il y a dans notre pays». 

Enfin, Arnaud Montebourg vient de réagir en assurant qu'il répondrait par écrit au PDG de Titan international. «Il va avoir une réponse, ne vous inquiétez pas! Par écrit c'est mieux», a simplement déclaré Montebourg à des journalistes qui l'interrogeaient dans la cour de l'Elysée, où venait de se tenir un séminaire sur les investissements.