La SNCF et les chemins de fer indiens signent un accord de coopération

avec AFP

— 

La SNCF et le ministère indien des Chemins de Fer, Indian Railways, ont signé jeudi un protocole d'accord de coopération qui prévoit notamment la réalisation en commun d'une étude sur la ligne à grande vitesse entre Bombay et Ahmedabad, soit près de 450 km.

L'accord, d'une durée de cinq ans renouvelable signé à New Delhi par le président de la SNCF, Guillaume Pepy, et son homologue indien, Vinay Mittal, «vise à identifier et lancer des projets de coopération concrets» dans quatre domaines prioritaires, indique vendredi la SNCF dans un communiqué. Ces domaines sont les lignes à grande vitesse (LGV), la rénovation des gares, la modernisation du réseau ferroviaire indien existant et les transports urbains et périurbains. «D'ores et déjà, SNCF et les Indian Railways ont décidé de réaliser ensemble une étude de développement de la LGV Bombay-Ahmedabad, projet mené et financé par SNCF avec le soutien du ministère des Finances», précise la compagnie ferroviaire française.

Outre la SNCF elle-même, plusieurs branches et filiales du groupe (dont Gares et Connexions, Arep, Keolis et Systra) pourront être impliquées dans la mise en oeuvre de cet accord avec leurs homologues indiennes. Le réseau de chemins de fer vieillissant indien, le deuxième du monde par son étendue, a besoin d'être modernisé pour que l'infrastructure du pays soit en phase avec sa croissance économique.