Les actionnaires d'Eurobank acceptent le rachat par National Bank of Greece

Avec Reuters

— 

Des actionnaires qui représentent une part majoritaire d'Eurobank ont accepté l'offre de rachat de National Bank of Greece (NBG) , ce qui ouvre la voie à une fusion entre les deux banques grecques les plus importantes, a annoncé vendredi un responsable de NBG.

NBG, la première banque de Grèce, a annoncé en octobre qu'elle se proposait de racheter la totalité d'Eurobank, sa plus proche concurrente, par le biais d'une OPE, dans le cadre du mouvement de consolidation qui agite le secteur bancaire du pays.

Redevenir la première banque grecque

«Des actionnaires représentant plus de 70% d'Eurobank ont accepté l'offre d'échange», a dit le responsable de NBG, sous couvert d'anonymat. Le délai pour accepter l'offre expire ce vendredi. NBG a annoncé mercredi son intention de supprimer jusqu'à 2.000 emplois, soit 15% de ses effectifs, en vue de faire des économies dans le cadre du rachat d'Eurobank.

Le conseil d'administration d'Eurobank a jugé le mois de dernier que l'offre était acceptable en l'état. NBG propose 58 nouvelles actions pour 100 actions de sa concurrente. Si la fusion est menée à bien, le nouveau groupe sera la première banque grecque, en matière de prêts, de dépôts et de succursales.