La Cades renonce à être notée par Standard & Poor's

Avec Reuters

— 

La Caisse d'amortissement de la dette sociale (Cades) a annoncé vendredi qu'à l'issue d'un appel d'offres ouvert, elle avait sélectionné pour assurer la notation de sa dette les seules agences Moody's et Fitch, ce qui exclut Standard & Poor's. Depuis sa création en 1996, la Cades, qui bénéficie de la garantie implicite de l'Etat, était notée par ces trois grands agences.

Interrogé par Reuters, le président de la Cades Patrice Ract Madoux s'est refusé à préciser si S&P était candidat. Chez Standard & Poor's à Paris, on se refusait à tout commentaire dans l'immédiat.

En janvier 2012, Standard & Poor's a été la première à dégrader la note de la France, de «AAA», la meilleure, à «AA+». Conformément à sa méthodologie, elle a fait de même pour toutes les entités garanties par la République française, dont la Cades.

Au printemps 2012, ce fut au tour de Moody's d'abaisser la note de la France de «Aaa» à «Aa1». Fitch a maintenu le triple «A» de la France et donc de la Cades. Dans un communiqué, la Cades précise qu'après examen des offres, elle a attribué les marchés de suivi des notations à Moody's et à Fitch.

Selon IFR, qui cite une source proche du dossier à Londres, S&P devrait communiquer sur le sujet lundi. La Cades a prévu d'émettre 30 milliards d'euros de dette en 2013. En 2013, ella aura repris 217,1 milliards d'euros de déficits cumulés de la Sécurité sociale depuis 1996 et en aura remboursé 84,1 milliards.