Rémunération: Le patron de Total tacle Carlos Ghosn

POLEMIQUE Carlos Ghosn accepte de différer une partie de sa rémunération, mais à ses conditions...

M.B.

— 

Christophe de Margerie, le PDG de Total, le 10 février 2012.
Christophe de Margerie, le PDG de Total, le 10 février 2012. — E. PIERMONT / AFP

Un marchandage qui a fait réagir le patron de Total. Alors qu'après trois mois de négociation, les tractations vont toujours bon train chez Renault pour obtenir la signature de l’«accord de compétitivité» destiné à réduire les coûts de ses usines françaises, le PDG de Renault, pressé par l'Etat (actionnaire à 15%) de réduire sa rémunération, a décidé de mettre une partie de son salaire dans la balance si les syndicats signent l’accord prévoyant un gel des salaires en 2013, un allongement du temps de travail et une plus grande mobilité.

A cette condition, Carlos Ghosn reportera à 2016 de 30% de sa rémunération variable perçue au titre de 2012. Selon nos calculs, les émoluments reportés ne devraient pas dépasser 429.300 euros. Une goutte d’eau, comparés aux  2,82 millions (variable et fixes) perçus au titre de 2011, mais surtout aux 9,9 millions d’euros versés pour sa présidence du constructeur japonais Nissan.

>> Retrouvez ici notre diaporama de ces grands patrons qui ont un peu baissé leur grosse rémunération

«Erreur de casting»

Interrogé vendredi sur BFM TV au lendemain de la publication des résultats annuels de la compagnie pétrolière, Christophe de Margerie a estimé que le geste de Carlos Goshn «paraît déplacé». «Quand on a un très gros salaire, allez dire : je suis prêt à réduire si vous réduisez je pense qu'il y a une petite erreur de casting», a ajouté le PDG de Total.


Le PDG de Total, estime que Carlos Ghosn... par BFMTV

Pourtant Carlos Ghosn au même moment sur RTL a estimé que cette décision avait été décidé pour favoriser l'adhésion de tous à l'accord de compétitivité». Une ligne de défense qui ne semble pas convaincre certains.


Carlos Ghosn "optimiste" sur l'accord de... par rtl-fr

«On est dans l’enfumage total. La méthode est assez détestable notamment parce que Carlos Ghosn ne renonce pas mais reporte seulement cette rémunération», estime Fabien Gâche, le négociateur de la CGT qui refuse de signer l’accord.