Renault: Carlos Ghosn conditionne une partie de sa rémunération à un accord social

AUTOMOBILE La somme en question serait environ de 430.000 euros, d'après «Les Echos»...

avec AFP

— 

Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, a proposé "le report de 30% de sa part variable de l'année 2012 au 31 décembre 2016" si un accord de compétitivité est signé en France, a annoncé jeudi le constructeur automobile français, confirmant une information des Echos.
Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, a proposé "le report de 30% de sa part variable de l'année 2012 au 31 décembre 2016" si un accord de compétitivité est signé en France, a annoncé jeudi le constructeur automobile français, confirmant une information des Echos. — Eric Piermont afp.com

Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, est prêt à subordonner le versement de 30% de sa rémunération variable de 2012 à la signature et mise en oeuvre d'un accord social dans l'entreprise, et au respect de certains indicateurs, selon Les Echos.

Le versement de cette somme, évaluée par le quotidien à «environ 430.000 euros», n'interviendrait qu'en 2016, à condition que l'accord, en cours de négociations, soit validé par les syndicats, puis appliqué, et que certains indicateurs, notamment les volumes de production promis par la direction, soient respectés. Ghosn reste assuré de percevoir 2,23 millions d'euros (fixe + variable) pour 2012, précise le journal sans dévoiler ses sources.