Angela Merkel appelle le G8 à lutter contre les «paradis fiscaux»

Reuters

— 

 Angela Merkel a vilipendé mercredi les multinationales qui utilisent les réglementations fiscales en vigueur en Europe et aux Etats-Unis pour échapper aux prélèvements et a invité le G8 à lutter contre les «paradis fiscaux».

«Il n'est pas juste que des entreprises mondiales de taille géante qui vendent énormément ici (en Allemagne, ndlr), dans l'ensemble de l'Europe, aux Etats-Unis et ailleurs ne paient des impôts que dans un minuscule paradis fiscal», a déclaré la chancelière.

«C'est pourquoi nous allons nous battre pour mettre un terme définitif aux 'paradis fiscaux' lors de la réunion, cette année, du G8 en Grande-Bretagne. Le monde entier devra se battre pour cela, sinon nous échouerons», a-t-elle poursuivi dans un discours prononcé à Demmin, dans le nord de l'Allemagne.

Réunion à Moscou vendredi

Elle s'exprimait à l'approche d'une réunion, vendredi et samedi à Moscou, des ministres des Finances et des banquiers centraux du G20.

Mardi, l'Organisation pour la coopération et le développement économiques avait annoncé qu'un plan d'action global contre la planification fiscale agressive permettant à des entreprises multinationales d'échapper largement à l'impôt serait présenté en juin par ses soins.