Hollande confirme une loi sur la reprise des entreprises «rentables»

EMPLOI Le président de la République met fin aux interrogations qui pèsaient sur cette promesse de campagne...

Bertrand de Volontat
— 
François Hollande lors de ses voeux aux parlementaires, le 16 janvier 2013, à Paris.
François Hollande lors de ses voeux aux parlementaires, le 16 janvier 2013, à Paris. — R. DE LA MAUVINIERE / AFP

La promesse de campagne numéro 35 du candidat socialiste en passe de se concrétiser? Le président de la République François Hollande confirme qu'un projet de loi sera déposé pour lutter contre les licenciements par des entreprises rentables. Les licenciements boursiers ne seraient pas concernés. 

La question de l'abandon de cette promesse s'est récemment posée devant l'augmentation du nombre de plans sociaux s'apparatant à de tels licenciements

Sécurisation du travail

Ce sujet, inclus dans les 60 engagements de campagne de François Hollande, figure aussi dans l'accord sur la sécurisation du travail signé le 11 janvier entre les partenaires sociaux. «Dans l'accord qui a été prévu avec certains partenaires sociaux, il y aura une traduction pour enchérir un certain nombre de licenciements ou pour faire en sorte que la précarité soit combattue davantage qu'elle ne l'est aujourd'hui», a dit le président lors d'un déplacement à Pierrefitte-sur-Seine, en banlieue parisienne.

«Par ailleurs, il y a eu un engagement qui a été pris sur les sites rentables. Il trouvera sa place dans le calendrier parlementaire», a ajouté François Hollande. La promesse 35 stipule que «le coût des licenciements collectifs pour les entreprises qui versent des dividendes ou rachètent leurs actions» serait augmenté.