Vignes européennes en sursis

©2006 20 minutes

— 

L'Europe retient son sécateur. La commissaire européenne à l'Agriculture, Mariann Fischer Boel, a annoncé qu'aucune décision ne serait prise en 2006 dans le dossier de la « réforme du vin ». Ce projet mis sur la table en juin dernier est très contesté par les grands pays producteurs, comme l'Espagne et la France. La mesure phare de la réforme prévoit d'arracher 400 000 hectares de vignes sur les 3,4 millions cultivés dans l'Union européenne. Un arrachage qui serait compensé par des aides et qui viserait à éliminer la surproduction de vin sur le continent. Un trop-plein qui pèse sur le prix des bouteilles. Selon le Syndicat des bordeaux et bordeaux supérieur, les prix ont baissé de 25 % depuis 2001.