La chaîne britannique de supermarchés Tesco a à son tour annoncé mercredi qu'elle allait cesser de s'approvisionner auprès d'une usine irlandaise impliquée dans le scandale des steaks hachés contenant de la viande de cheval, estimant avoir été trompée sur l'origine des produits.
La chaîne britannique de supermarchés Tesco a à son tour annoncé mercredi qu'elle allait cesser de s'approvisionner auprès d'une usine irlandaise impliquée dans le scandale des steaks hachés contenant de la viande de cheval, estimant avoir été trompée sur l'origine des produits. — Andrew Yates afp.com

Économie

Grande-Bretagne: Tesco change de fournisseur après les hamburgers au cheval

La chaîne britannique de supermarchés Tesco a à son tour annoncé ...

La chaîne britannique de supermarchés Tesco a à son tour annoncé mercredi qu'elle allait cesser de s'approvisionner auprès d'une usine irlandaise impliquée dans le scandale des steaks hachés contenant de la viande de cheval, estimant avoir été trompée sur l'origine des produits.

Une enquête des autorités irlandaises a récemment mis en évidence la présence d'ADN de cheval dans des hamburgers censés être pur boeuf vendus en Grande-Bretagne et en Irlande. L'une des trois usines incriminées, Silvercrest, fournissait des steaks hachés à Tesco.

«Notre fournisseur de hamburgers surgelés, Silvercrest, a utilisé pour nos produits de la viande qui ne provenait pas des fournisseurs agréés dont nous lui avions fourni la liste», a expliqué le directeur technique de Tesco, Tim Smith.

La viande ne provenait pas non plus exclusivement du Royaume-Uni ou d'Irlande, comme cela devait être le cas pour ces hamburgers censés contenir du boeuf.

«Nous avons décidé de ne plus acheter de produits auprès de ce fournisseur à l'avenir», ajoute M. Smith, cité dans un communiqué de Tesco, après une décision similaire de Burger King.

Tesco annonce par ailleurs qu'il va désormais mettre en place un système de tests d'ADN sur tous ses produits contenant de la viande.

L'Autorité de sécurité alimentaire irlandaise (FSAI) avait testé 27 hamburgers censés contenir exclusivement du boeuf et trouvé de l'ADN de cheval dans 10 d'entre eux et de porc dans 23. Ils contenaient généralement peu de cheval, sauf dans un échantillon relevé dans un supermarché Tesco, qui en contenait 29%.

Même si les steaks en question ne présentent pas de danger pour la santé, le «horsegate» a fait grand bruit au Royaume-Uni et en Irlande, deux pays où l'hippophagie est devenue taboue. Le Premier ministre britannique, David Cameron, avait qualifié l'affaire d'«extrêmement grave» devant les députés.

Les autorités irlandaises ont depuis établi que la viande contenant du cheval, utilisée par Silvercrest, provenait de Pologne.

La chaîne de restauration rapide Burger King a déjà annoncé qu'elle cessait de s'approvisionner auprès de Silvercrest pour ses hamburgers vendus au Royaume-Uni et en Irlande.