Epargne: Comment bien démarrer l'année

ARGENT Les fêtes ont pris fin, mais pas votre découvert bancaire ? Réagissez méthodiquement...

Antoine Galindo

— 

 Les Français sont les champions de l'épargne
 Les Français sont les champions de l'épargne — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Noël,  c’est fini. Mais le trou dans le portefeuille qui va avec, lui, n’est pas près de se reboucher. Ce qui ne laissera pas les banquiers de marbre.

Des comptes détaillés

Les banquiers justement, Nathalie Cariou recommande de leur  rendre  visite  après  les fêtes. Pour cette conseillère en gestion  de  finances  personnelles, «rencontrer son banquier au moins deux fois par an permet à ce dernier de mettre un visage sur un nom, plutôt que seulement des chiffres. L’intérêt est de lui donner de la visibilité. Or en période de difficultés  financières,  comme  peut l’être le mois de janvier, c’est un bon moyen de le rassurer.»

Voilà pour l’aspect relationnel. Encore faut-il savoir ensuite par quel bout aborder le problème. «Il  faut  commencer  par prendre le temps de faire ses comptes, poursuit Nathalie Cariou. Et pas seulement un pointage : il faut vraiment répartir les postes et comprendre où vont vos dépenses. Cela marche aussi pour les dépenses en liquide,  sur  lesquelles  tout  le monde peut faire d’importantes économies.» Enfin, la spécialiste recommande d'«économiser, même peu, 1 euro par jour par exemple, dès le début de l’année. » Ce n’est pas la solution miracle, « mais ça permet d’enclencher une dynamique.»