Le FMI verse une partie de l'aide à la Grèce après des mois de blocage

© 2013 AFP

— 

Après de longues et difficiles tractations, le Fonds monétaire international (FMI) a débloqué mercredi une partie de l'aide à la Grèce, offrant un court répit au pays englué dans la récession et les plans d'austérité.
Après de longues et difficiles tractations, le Fonds monétaire international (FMI) a débloqué mercredi une partie de l'aide à la Grèce, offrant un court répit au pays englué dans la récession et les plans d'austérité. — Louisa Gouliamaki afp.com

Après de longues et difficiles tractations, le Fonds monétaire international (FMI) a débloqué mercredi une partie de l'aide à la Grèce, offrant un court répit au pays englué dans la récession et les plans d'austérité. «La Grèce a fait d'importants progrès sur ses réformes structurelles (...). Mais il reste encore beaucoup à faire», a commenté la directrice générale du Fonds, Christine Lagarde, dans un communiqué.

La somme de 3,2 milliards d'euros débloquée par le Fonds peut sembler anecdotique par rapport à l'ampleur du plan de sauvetage de 172 milliards d'euros accordé par la communauté internationale à Athènes en mars, le deuxième renflouement du pays après celui de 2010. Mais il a valeur de symbole: ce versement clôt un chapitre du dossier grec qui a divisé le Fonds et ses partenaires européens et alimenté des doutes, au sein de l'institution de Washington, sur les vertus de l'austérité en Europe. Le communiqué publié mercredi par le Fonds n'en dit rien et se contente d'indiquer que le conseil d'administration du FMI, qui représente ses 188 Etats-membres, a donné son feu vert au versement de deux tranches d'aide à Athènes, de 1,6 milliard d'euros chacune.