Coup de froid à la pompe en 2012, mauvais augure pour 2013

— 

Il fallait s'y attendre. La consommation de carburants en France a reculé de 1, 2 % en 2012, après trois années de stabilité, selon l'Union française des industries pétrolières (Ufip). Les distributeurs ont vendu 50 millions de mètres cubes. Si les livraisons de gazole sont restées stables (+0, 2 %), celles d'essence ont chuté de 6, 5 %. La dernière baisse significative de la consommation date de 2008. De nouveau, c'est la flambée des prix à la pompe qui explique ce repli. Le litre de gazole a coûté 1, 3958 € en moyenne en 2012, battant le record de 2011 (1, 3354 €). Quant au litre de super sans plomb 95, il affichait1, 5658 € et celui de sans plomb 98, 1, 6182 €. Pour Jean-Louis Schilansky, président de l'Ufip, la baisse de la consommation s'explique aussi par «l'amélioration de la performance énergétique des véhicules». Mais un rebond en 2013 semble hypothétique. Depuis le début de l'année, selon le site carbeo.com, le prix du litre de sans plomb a augmenté de 5, 6 centimes et le gasoil de 3, 7 centimes, franchissant pour le sans plomb 98 la barre symbolique de 1, 60 € par litre et 1, 40 € pour le diesel. Et ce n'est qu'un début pour ce dernier. Si les taxes sur le gazole pèsent actuellement 0, 65 € par litre en moyenne, contre 0, 86 € pour l'essence. Le gouvernement planche sur une harmonisation par le haut. De mauvais augure pour 80 % des conducteurs qui roulent au gazole. ■ m. B.