La demande de crédit des entreprises en baisse en décembre

© 2013 AFP

— 

Le dernier comité central d'entreprise (CCE) de la Banque de France dédié à la restructuration de l'institution bancaire s'est ouvert vendredi matin à Paris, l'intersyndicale espérant que le nombre de fermetures de sites ou réduction d'activités soient revues à la baisse.
Le dernier comité central d'entreprise (CCE) de la Banque de France dédié à la restructuration de l'institution bancaire s'est ouvert vendredi matin à Paris, l'intersyndicale espérant que le nombre de fermetures de sites ou réduction d'activités soient revues à la baisse. — Jacques Demarthon AFP

La demande de crédit des entreprises a connu une baisse en décembre en France, la treizième sur les dix-sept derniers mois, selon l'enquête mensuelle réalisée par la Banque de France auprès des banques sur la distribution du crédit et publiée mercredi. Parmi les établissements interrogés, 84,3% ont fait état d'une demande «à peu près inchangée» et 12,7% d'une demande ayant «diminuée quelque peu». Seuls 3% ont rapporté que la demande avait «augmenté quelque peu». Les réponses sont pondérées du poids de chaque banque dans la distribution de crédit.

En matière d'offre, toutes les banques ont assuré que leurs critères d'octroi n'avaient «pratiquement pas changé», pour le huitième mois consécutif. Selon l'étude, «les banques déclarent (...) avoir réduit leurs marges sur les prêts de risque moyen aux entreprises et avoir laissé inchangées leurs marges sur prêts présentant un risque élevé». Interrogées sur le crédit à l'habitat, quelque 18,8% des banques ont vu la demande diminuer «quelque peu», 66,4% l'annoncent «à peu près inchangée» et 14,8% l'ont vu légèrement progresser.

C'est la seizième fois en vingt mois que le solde des réponses pointe une réduction de la demande de crédit immobilier, les quatre autre mois ayant marqué une stabilité. «La demande de crédit à l'habitat continue de fléchir selon nos informateurs, plusieurs banques faisant état de perspectives dégradées sur le marché du logement», indique la Banque de France dans l'étude.

Les banques indiquent ne pas avoir modifié leurs critères d'octroi de crédit immobilier, pour le sixième mois d'affilée. Elles annoncent, en revanche, avoir resserré leurs critères d'octroi du crédit à la consommation, qui «enregistre une nouvelle contraction» de la demande.