De retour, les punaises pullulent dans nos lits

AUDREY CHAUVET

— 

C. KASTER / AP / SIPA

Tapies dans un recoin de votre sommier, elles attendent la nuit pour faire leur repas de sang. Elles, ce sont les punaises, qui ont envahi New York depuis 2010 et font l'objet de plus en plus de demandes de désinsectisation en France, témoigne la Chambre syndicale de la désinfection, désinsectisation et dératisation (CS3D). Quasiment disparues depuis les années 1950, elles font aujourd'hui un come-back mondial favorisé par les échanges internationaux.

Cachées dans nos valises


« Les punaises se logent dans les valises, prévient le Dr Arezki Izry, entomologiste au CHU Avicenne de Bobigny. Toutes les compagnies aériennes ont rencontré le problème et les trains de nuit sont souvent touchés. » Seule solution pour ne pas rapporter un mauvais souvenir de vacances : désinsectiser son sac de voyage et surtout « laver le linge à au moins 60 °C », précise l'expert. Lorsque les suceuses de sang ont élu domicile dans une chambre ou un immeuble entier, elles s'y mutliplient très rapidement et font preuve d'une grande adaptabilité : « Sur un foyer en Ile-de-France, 90 % des punaises présentaient un gène de résistance aux insecticides chimiques », témoigne Arezki Izry.

En cas de démangeaisons suspectes au réveil, « il faut agir vite : aspirer dans toute la maison et jeter immédiatement le sac à la poubelle, laver tous les tissus et les passer au sèche-linge ». Les insecticides, potentiellement toxiques, ne devraient être appliqués que par les professionnels, dont le CS3D veut redorer le blason : « En France, on a honte de faire appel à eux, alors qu'aux Etats-Unis on voit maintenant des hôtels s'afficher»sans punaises«tant le problème est important. » Car si elles ne transmettent pas de maladie, les punaises peuvent provoquer des lésions cutanées et surtout des troubles psychologiques, terreurs nocturnes ou insomnies. Un vrai cauchemar. W