Emploi: Les partenaires sociaux tombent d'accord

ECONOMIE Le Medef se félicite de l'issue des discussions, tandis que la plupart des syndicats, CGT et FO exclus, soutiennent le texte...

N. Beu., avec AFP

— 

Patrick Bernasconi, représentant du Medef, à Paris, le 11 janvier 2013.
Patrick Bernasconi, représentant du Medef, à Paris, le 11 janvier 2013. — BERTRAND GUAY / AFP

Après des mois de négociations, les partenaires sociaux ont finalisé un accord sur la réforme du marché du travail, vendredi soir, a annoncé le Medef.

En conseil des ministres en mars

De sources syndicales, l'agence Reuters a appris que les délégations de trois des cinq syndicats de salariés représentatifs -la CFDT, la CFTC et CFE-CGC- devraient recommander à leurs instances dirigeantes, qui se réuniront la semaine prochaine, la signature du texte adopté, ce qui suffira à lui donner le caractère d'un accord. La CGT et FO ont confirmé leur intention de ne pas le signer, dénonçant un texte qui ouvre selon elles la voix à une déréglementation du marché du travail en France.

Dans un communiqué, le Medef s'est félicité, lui, de l’issue finale des discussions avec les syndicats et du document signé qui en résulte, qui est «tout sauf un accord a minima». L'organisation patronale s'est également réjouie que les partenaires sociaux, qui négociaient depuis octobre, aient placé par cet accord la France «en haut des standards européens en matière de marché du travail et de relations sociales», et a exprimé le souhait que cet accord soit «ratifié en l'état par le Parlement au plus vite».

Le projet de loi reprenant l'accord sur l'emploi sera examiné en conseil des ministres le 6 ou 13 mars, selon une source gouvernementale.