Le Qatar à la rescousse financière de l'Egypte

Avec Reuters

— 

Le Qatar a annoncé mardi avoir avancé 2,5 milliards de dollars (1,9 milliard d'euros) à l'Egypte pour l'aider à faire face à sa crise monétaire, alors que les discussions entre Le Caire et le FMI devraient reprendre dans deux à trois semaines. La livre égyptienne ne cesse de céder du terrain face au dollar depuis plusieurs semaines en raison de l'instabilité politique et la banque centrale peine à soutenir la monnaie en raison de l'épuisement de ses réserves de change.

Les sommes ont déjà été versées à la Banque d'Egypte

L'Egypte négocie avec le Fonds monétaire international un prêt de 4,8 milliards de dollars (3,6 milliards d'euros) qui lui serviront à éponger ses déficits. L'institution internationale a donné son accord de principe en novembre mais le gouvernement égyptien a repoussé sa demande définitive et reporté une série de hausses d'impôt, afin de se donner le temps d'expliquer son plan d'austérité.

A l'issue de la visite au Caire du directeur du FMI pour le Moyen-Orient et l'Asie centrale, Massoud Ahmed, le gouvernement a dit s'attendre à reprendre ses négociations avec un comité technique du FMI dans deux à trois semaines. Parallèlement, le Premier ministre qatari, Hamad bin Jassim al Thani, a annoncé à l'issue d'un entretien avec le président Mohamed Morsi au Caire l'octroi au pays d'un prêt de deux milliards de dollars (1,53 milliard d'euros) et d'une aide de 500 millions de dollars (382 millions d'euros). Il a précisé que les sommes avaient déjà été versées à la Banque d'Egypte.