Le stand Hyundai au salon automobile de Los Angeles, le 28 novembre 2012.
 Le stand Hyundai au salon automobile de Los Angeles, le 28 novembre 2012. — Chris Carlson/AP/SIPA

TÉMOIGNAGES

Automobile: «Acheter une voiture neuve est un mauvais placement»

es internautes de «20 Minutes» nous expliquent pourquoi ils renoncent de plus en plus à investir dans un véhicule neuf...

«Trop chères». Alain résume en deux mots, sur notre page Facebook, le principal problème des voitures neuves. Confirmé par quasi tous les internautes de 20 Minutes, le prix est l’explication numéro un donnée quand on évoque le recul des ventes de véhicules neufs en 2012. Une baisse qui n’est pas nouvelle mais qui est particulièrement importante cette année. Pour 2% de chute entre 2010 et 2011, les immatriculations dégringolent de presque 14% en 2012. Et la crise n’est pas la seule responsable. Les habitudes changent, nous prouvent les internautes de 20 Minutes.

«Une prise de tête permanente»

La voiture, «toujours vendue comme un moyen de se faire plaisir, nous écrit Croux59, n’est plus qu’une contrainte.». En cause ici, les voies de circulation, de plus en plus réglementées, qui ont fait perdre à cet internaute «le plaisir de conduire». «Dès qu'on roule, on risque des points de permis, regrette-t-il. Même si on est attentif, c'est devenu une vraie prise de tête permanente.»

«Où est le plaisir de conduire lorsque vous vous faites flasher à 94 km/h au lieu de 90 ou à 140 au lieu de 130 km/h avec à la clef un retrait de points et une amende à payer? Interroge Phil par mail. Comment encourager quelqu'un à acheter une voiture belle et puissante quand on vous impose un malus délirant de 5.000€?»

Un achat symbolique, reflet de réussite ou passage obligé du pater familias, qui ne parle plus aux consommateurs et consommatrices d’aujourd’hui. François, «à la retraite dans quatre ans», confirme par mail l’analyse de Croux. Il confie ne plus nourrir «d’attachement» à son véhicule, comme ce pouvait être le cas il y a quelques années. En 1988, cet internaute a investi dans une Audi 80 neuve et l’a conservée 22 ans. Depuis, c’est «transports en commun à 100%», nous explique ce Parisien. «Je loue une voiture pour les vacances, éventuellement, raconte François, et je ferai la même chose pour ma retraite dans les Pyrénées-Orientales, avec une location de longue durée, service tout compris.» A 55 ans, François n’a plus aucune envie «d’investir dans la ferraille.»

«Un mauvais placement»

Une bonne intuition pour Croux, Laurent et Jérémy. «A une époque où l'on cherche plutôt à sécuriser son argent, écrit Croux, acheter une voiture n'est pas le meilleur plan.» Par mail, Laurent égrène ce qui pour lui relève d’un budget «élyséen»: «Taxes, assurance, entretien, carburant, contraventions… font de la voiture un investissement irresponsable», estime-t-il.

A peine sorti du garage, le véhicule perdrait déjà «20% de sa valeur», selon Jérémy. Couteuse au quotidien, la voiture neuve se révèle en plus pour ces consommateurs un «mauvais placement».  «Vive les occasions récentes, lâche Jérémy sur notre page Facebook. On trouve maintenant des voitures qui ont un très faible kilométrage et qui sont donc comme neuves. Mais on les paye 30% moins cher. Il est devenu inutile d'acheter des voitures neuves.»