Air France défend le «succès opérationnel» de ses bases de province

TRANSPORT La compagnie aérienne a démenti mercredi matin une information du «Figaro» selon laquelle elle préparait leur fermeture prochaine...

AFP

— 

Air France a affirmé mercredi que ses bases de province, installées à Marseille, Nice et Toulouse, connaissaient un "succès opérationnel" en ligne avec les objectifs, après des informations de presse faisant état de leur fermeture prochaine.
Air France a affirmé mercredi que ses bases de province, installées à Marseille, Nice et Toulouse, connaissaient un "succès opérationnel" en ligne avec les objectifs, après des informations de presse faisant état de leur fermeture prochaine. — Valery Hache afp.com

Rapportant les propos d'un cadre non identifié de la compagnie, Le Figaro affirme que les bases ne sont «clairement pas une réussite économique» et qu'Air France prépare «dans la plus grande discrétion» leur disparition. Une annonce pourrait intervenir en septembre, ajoute-t-il.

«Ce sont des propos fantaisistes. Il n'y a pas de fermeture à l'ordre du jour. Ce n'est nullement le cas», a indiqué à l'AFP une porte-parole de la compagnie.

Un modèle qui fonctionne pour Air France

Les bases de province - la première a été inaugurée en octobre 2011 à Marseille - «sont véritablement un succès opérationnel, les clients sont satisfaits. Le modèle fonctionne», a-t-elle affirmé.

Selon elle, «à partir du printemps 2013, les résultats des bases de province seront en ligne avec le business plan. Le bilan sera fait en septembre 2013».

Les bases de province de Nice et Toulouse ont été inaugurées au printemps 2012.

Ce dispositif permet à la compagnie de poster à demeure avions et équipage dans ces villes, sans avoir à les faire revenir chaque soir à Paris, avec l'objectif d'augmenter leur productivité et de réduire leurs coûts de 15%.