Les Etats belge et français injectent 5,5 milliards d'euros dans Dexia pour la démanteler

© 2012 AFP

— 

Dexia a confirmé lundi que, conformément à leur engagement, les Etats belge et français ont souscrit "à l'augmentation de capital de Dexia SA pour un montant de 5,5 milliards d'euros", lui permettant ainsi de mener à bien son démantèlement.
Dexia a confirmé lundi que, conformément à leur engagement, les Etats belge et français ont souscrit "à l'augmentation de capital de Dexia SA pour un montant de 5,5 milliards d'euros", lui permettant ainsi de mener à bien son démantèlement. — Dirk Waem afp.com

Les Etats belge et français ont souscrit «à l'augmentation de capital de Dexia SA pour un montant de 5,5 milliards d'euros», conformément à leur engagement, permettant ainsi à la banque de mener à bien son démantèlement, indique cette dernière dans un communiqué.

Sauvée de la faillite à l'automne 2008, la banque franco-belge avait été durement frappée par la crise de la dette, ce qui avait rendu nécessaire un second sauvetage en octobre 2011, auquel la Commission européenne a donné son feu vert jeudi.