Consommation: 2013, nouvelle année difficile pour les Français

© 2012 AFP

— 

L'indice de confiance des chefs d'entreprises et des consommateurs s'est à nouveau amélioré en décembre dans la zone euro après une première embellie en novembre qui faisait suite à huit mois consécutifs de baisse, selon des données publiées mardi par la Commission européenne.
L'indice de confiance des chefs d'entreprises et des consommateurs s'est à nouveau amélioré en décembre dans la zone euro après une première embellie en novembre qui faisait suite à huit mois consécutifs de baisse, selon des données publiées mardi par la Commission européenne. — Joel Saget afp.com

L'année 2013 pourrait être «au moins aussi difficile» que 2012 concernant la baisse du pouvoir d'achat, estime lundi l'association de défense des consommateurs CLCV ( Consommation, logement et cadre de vie), pointant du doigt les nombreuses hausses des dépenses contraintes qui attendent les consommmateurs à partir de janvier. Selon l'association de consommateurs, «les dépenses contraintes augmentent plus vite que l'inflation et pèsent d'autant sur notre pouvoir d'achat».

La CLCV rappelle qu'à partir du 1er janvier, les prix du gaz et de l'électricité vont augmenter de respectivement 2,4% et 2,5%, et que les tarifs du fioul ont eux, doublé depuis 2008. «A un moment où l'on pointe 4 millions de ménages en situation de +précarité énergétique+, l'accès aux énergies pour tous ne peut plus être garanti par les seuls tarifs sociaux dont le pouvoir solvabilisateur s'érode au fil des augmentations tarifaires», estime l'association. La CLCV fait le même constat pour les prix des assurances, qui devraient prendre entre 2 et 7% d'augmentation en 2013, et des transports qui «augmentent ces dernières années beaucoup plus vite que l'inflation».

Ainsi au 1er janvier, les tarifs des billets de trains vont progresser de 1,9%, ceux de la RATP de 2,4%, tandis que les courses en taxis seront revalorisées de 2,6%. En conséquence, l'association appelle les pouvoirs publics à ouvrir des négocations avec tous les acteurs économiques afin de «refonder une politique d'accès aux soins (...) au logement et aux services essentiels (énergies, eau, déchets, ADSL, transports...) pour tous».

Une politique d'accompagnement des consommateurs en vue de les aider à maîtriser leur consommation d'énergie est également nécessaire, déclare la CLCV. Enfin, l'association invite les pouvoirs publics à «mettre en place des mesures pour une plus grande transparence des prix» et à «revoir l'ensemble de la fiscalité afin qu'elle soit juste et équitable».