La SNCF pourrait titriser les subventions du Stif pour réduire sa dette

© 2012 AFP

— 

La SNCF aurait pour projet, afin de réduire sa dette, de mettre sur le marché les subventions que doit lui verser le syndicat des transport d'Ile-de-France (Stif) au titre de la cogestion des trains, affirment les Echos dans leur édition à paraître lundi.
La SNCF aurait pour projet, afin de réduire sa dette, de mettre sur le marché les subventions que doit lui verser le syndicat des transport d'Ile-de-France (Stif) au titre de la cogestion des trains, affirment les Echos dans leur édition à paraître lundi. — Jeff Pachoud afp.com

La SNCF aurait pour projet, afin de réduire sa dette, de mettre sur le marché les subventions que doit lui verser le syndicat des transport d'Ile-de-France (Stif) au titre de la cogestion des trains, affirment les Echos dans leur édition à paraître lundi.

Cette opération, qui devrait être dévoilée lors des résultats annuels de la société en février, pourrait permettre à la SNCF «de faire disparaître de son bilan plusieurs centaines de millions d'euros d'endettement», indique le quotidien.

Le mécanisme passerait par une titrisation de créances correspondant aux subventions d'investissement que le Stif est tenu de verser au cours des huit ans à venir à la SNCF, afin de co-financer les trains circulant en Ile-de-France.

Au lieu de toucher directement le montant de ces subventions, la SNCF pourrait choisir de les titriser et de les placer sur le marché, expliquent les Echos.

Cela pourrait lui permettre d'encaisser «plus de 770 millions d'euros», estime le journal.

La dette de la SNCF, qui était d'un peu plus de 9 milliards en juillet, pourrait être considérablement alourdie dans le cadre de son rapprochement avec le gestionnaire du réseau RFF au sein du «pole public ferroviaire unifié» voulu par le gouvernement.

L'endettement cumulé des deux sociétés dépassait à fin octobre les 32 milliards d'euros et augmente d'environ 1 milliard d'euros chaque année.