Eurotunnel a deux mois pour rendre sa copie

©2006 20 minutes

— 

L'échéance se précise pour le groupe franco-britannique placé sous le coup d'une procédure judiciaire de sauvegarde depuis le début août. Car si cette procédure lui permet de suspendre le paiement de sa dette et des intérêts de celle-ci le temps de trouver une solution financière, elle l'oblige à présenter d'ici à deux mois un plan de restructuration à ses créanciers. C'est ce qu'a rappelé hier une porte-parole du groupe, en précisant qu'Eurotunnel, qui croule sous une dette de plus de 9 milliards d'euros, souhaiterait ne pas attendre la date limite pour présenter ses propositions. Les deux administrateurs judiciaires, nommés par le tribunal de commerce, se sont eux aussi montrés confiants quant aux délais.

Après l'échec des discussions à l'amiable, ils espèrent parvenir à un accord d'ici au 15 octobre, en négociant à partir de deux propositions : la réduction de la dette de 57 % et la distribution de titres à certains créanciers pour près de 2 milliards d'euros. Une fois que ces propositions leur seront soumises, les comités de créanciers auront un mois pour se prononcer. Si les parties sont d'accord, le plan sera présenté au tribunal qui aura jusqu'au 2 février pour l'entériner.

Réunis en AG, ils devront aussi avaliser le plan à l'issue de la procédure de justice. Ils sont 800 000 à avoir perdu de l'argent avec la chute du titre à la Bourse depuis son introduction fin 1987.