Economies de la Sécu: le privé se rebiffe

©2006 20 minutes

— 

A peine évoquées, déjà contestées. Alors que le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, annonçait mardi avoir adopté des mesures qui permettront à l'Assurance-maladie d'économiser 350 millions d'euros, les critiques ont fusé dès hier. Au coeur de la contestation : la baisse des tarifs prévue dans les établissements de santé privés, représentant une économie de près de 60 millions d'euros. Le premier syndicat de médecins libéraux, la CSMF, a fait savoir qu'il refusait que « le secteur privé devienne la variable d'ajustement des dépenses de santé ». Quant au président de la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP), Ken Danis, il a estimé que cette baisse s'apparentait à « une déclaration de guerre du gouvernement ».