Les syndicats du rail contre le plan de prévention des grèves

© 20 minutes

— 

La direction de la SNCF devra réviser sa position. Après FO et la CGT, c’est Sud-Rail qui a rejeté, hier, son projet de création d’une « alarme sociale », sur le modèle de celle déjà mise en place à la RATP. Objectif affiché par la direction : résoudre les conflits avant qu’ils n’entraînent une grève. Le texte prévoit d’imposer une période de négociations avant tout dépôt d’un préavis de grève. La CFTC et la CFE-CGC l’ont accepté, tandis que la CFDT s’est rangée à l’avis majoritaire.