Fichier HSBC des «exilés fiscaux» : L'informaticien franco-italien sort de prison en Espagne

Reuters

— 

Hervé Falciani, l'ancien informaticien franco-italien de HSBC recherché en Suisse pour avoir livré aux autorités fiscales françaises des fichiers de milliers d'«exilés fiscaux», est sorti de sa prison espagnole dans l'attente d'une procédure d'extradition, a ordonné mardi l'Audience nationale.

Examen de la demande suisse d'extradition

Pour la plus haute juridiction du royaume, l'informaticien, arrêté en juillet en Espagne, est libre de ses mouvements en attendant que les tribunaux examinent la demande d'extradition présentée par la Suisse.

Il lui est toutefois interdit de quitter le territoire espagnol et il doit se présenter deux fois par semaine devant les autorités judiciaires

Selon l'Audience nationale, la procédure d'extradition prend beaucoup de temps et l'informaticien coopère avec les autorités fiscales et financières européennes.

«Héros» de la lutte contre l'évasion fiscale

Les autorités suisses l'accusent d'avoir transmis au fisc français des informations confidentielles puisées dans quelque 24.000 fichiers de la filiale genevoise de la banque britannique HSBC, contrevenant ainsi au secret bancaire suisse.

En 2009, Hervé Falciani avait admis avoir livré des informations confidentielles en déclarant sur France 2 qu'il agissait par civisme.

Sa remise en liberté était réclamée par le mouvement de contestation espagnol «Los Indignados», qui font de l'informaticien un héros de la lutte contre l'évasion fiscale.
Le secteur bancaire offshore suisse, qui représente trois mille milliards de dollars et repose sur un strict respect du secret bancaire, est actuellement sous pression, nombre de gouvernements de par le monde cherchant à retrouver la trace de leurs évadés fiscaux en ces temps de crise financière.