Fret: La SNCF devra payer 60,9 millions d'euros pour entrave à la concurrence

SANCTION L'Autorité de la concurrence a condamné la SNCF à payer une amende de 60,9 millions d'euros pour «diverses pratiques anticoncurrentielles»...

avec AFP

— 

L'Autorité de la concurrence a condamné la SNCF à payer une amende de 60,9 millions d'euros pour "diverses pratiques anticoncurrentielles" qui ont entravé l'entrée de nouveaux opérateurs sur le marché du fret ferroviaire
L'Autorité de la concurrence a condamné la SNCF à payer une amende de 60,9 millions d'euros pour "diverses pratiques anticoncurrentielles" qui ont entravé l'entrée de nouveaux opérateurs sur le marché du fret ferroviaire — Gerard Julien afp.com

L'Autorité de la concurrence a condamné la SNCF à payer une amende de 60,9 millions d'euros pour "diverses pratiques anticoncurrentielles" qui ont entravé l'entrée de nouveaux opérateurs sur le marché du fret ferroviaire

"La SNCF a mis en oeuvre des pratiques visant à empêcher ses concurrents d'accéder à des capacités ferroviaires indispensables à leur activité", a expliqué l'Autorité de la concurrence lors d'une conférence de presse.

L'autorité a en outre relevé une seconde infraction concernant la politique tarifaire qui fait l'objet d'une injonction.

"La SNCF a pratiqué des prix très bas auprès de certains clients et sur certains trafics, des prix inférieurs à ses coûts dans le but de conserver ses positions et d'empêcher artificiellement ses concurrents de pénétrer le marché", a-t-elle ainsi noté.

L'autorité a exhorté la SNCF à faire "évoluer son modèle économique progressivement mais dans un délai de 3 ans" pour prévenir à l'avenir ce type d'infractions.

La procédure avait été engagée à la suite d'une saisine d'office de l'Autorité en 2008 et d'une plainte en 2009 d'Euro Cargo Rail, filiale fret de la compagnie ferroviaire allemande Deutsche Bahn (DB).