Publicis: De nouveaux vœux digitaux qui buzzent

ENTREPRISE Comme c'est devenu la tradition chaque fin d'année, Maurice Lévy, le PDG du groupe de publicité, se met en scène dans une nouvelle vidéo décalée mise en ligne mardi soir sur Youtube...

Claire Planchard

— 

Capture d'écran des voeux digitaux 2013 de Maurice Lévy, le patron de Publicis.
Capture d'écran des voeux digitaux 2013 de Maurice Lévy, le patron de Publicis. — Publicis

L’accent anglais est déplorable mais la mise en scène savoureuse. Maurice Lévy, le patron du groupe Publicis, sacré mardi le patron le mieux payé du CAC 40, se tient assis à son bureau, un bouton «Lecture» à la place du visage. Sa tête apparait alors de coté:  «Je suis prêt quand vous l’êtes, cliquez sur le bouton quand vous voulez commencer», lance-t-il. Le ton est donné.

On est un peu surpris quand il déroule ensuite un discours des plus classiques sur la bonne résistance du groupe en cette année de crise et les défis qu’il aura à relever en 2013. Ennuyeux, convenu, assurément.  La tentation de cliquer sur pause ou d’accélérer un peu la cadence est irrésistible, et ce n’est pas un hasard. S’inspirant du grand succès de la publicité T-pex qui proposait déjà en cliquant sur la vidéo de passer à différents scénarios, Publicis a imaginé des scènes alternatives pour ceux qui seraient tenter de zapper les vœux du président.

Essayez d’accélérer et  vous verrez un Maurice Levy un peu dépité mettre de côté quelques-unes de ses pages de notes et regrettant de devoir sacrifier de «si bons passages» mais «tant pis!». Cliquez sur «pause» et voilà le PDG qui sirote un café, astique ses bibelot, joue à un jeu vidéo sur son smartphone ou enregistre un message sur un vieux répondeur à cassette. Avec à chaque fois un petit message adressé à son public: «Prenez votre temps mais n’oubliez pas que j’ai deux-trois choses à  gérer, juste un petit groupe»!