Le PDG d'Air France juge positif le rachat de Virgin par son partenaire Delta

© 2012 AFP

— 

Le PDG d'Air France Alexandre de Juniac a jugé mercredi positif le rachat par la compagnie aérienne Delta Airlines, partenaire d'Air France-KLM, de 49% du capital de la britannique Virgin Atlantic, annoncé la veille.
Le PDG d'Air France Alexandre de Juniac a jugé mercredi positif le rachat par la compagnie aérienne Delta Airlines, partenaire d'Air France-KLM, de 49% du capital de la britannique Virgin Atlantic, annoncé la veille. — Eric Piermont afp.com

Le PDG d'Air France Alexandre de Juniac a jugé mercredi positif le rachat par la compagnie aérienne Delta Airlines, partenaire d'Air France-KLM, de 49% du capital de la britannique Virgin Atlantic, annoncé la veille.

"Ca nous renforce, bien sûr (...) vis-à-vis de nos concurrents. (Delta) est notre partenaire", a-t-il déclaré à l'AFP à l'issue d'une audition devant la commission du développement durable du Sénat.

Il s'agit de la première réaction d'un des dirigeants du groupe franco-néerlandais à l'annonce du rachat de 49% de Virgin Atlantic par Delta Airlines.

Air France-KLM et Delta sont liés depuis 2007 dans le cadre d'une société commune, rejointe en 2010 par Alitalia, qui revendique 25% de part de marché sur les vols transatlantiques. Elle porte sur l'exploitation en commun et le partage des recettes et des coûts des 250 vols transatlantiques exploités quotidiennement par Air France, KLM, Delta et Alitalia.

Au-delà du lien capitalistique, Delta et Virgin Atlantic veulent mettre sur pied une société commune pour les vols entre l'Amérique du Nord et le Royaume-Uni, particulièrement sur New York-Londres, le plus gros axe aérien entre les Etats-Unis et l'Europe.

Les deux marques vont subsister, mais les compagnies se partageront les coûts et les revenus des vols, et rendront leurs programmes de fidélité respectifs accessibles à tous leurs clients.

Cette alliance de Delta avec Virgin Atlantic renforce ainsi les dessertes transatlantiques assurées par la coentreprise Delta-Air-France-KLM-Alitalia.

Delta va payer 360 millions de dollars pour racheter cette participation auprès de Singapore Airlines, qui l'avait acquise il y a douze ans pour 600 millions de livres, un peu moins d'un milliard de dollars. Le reste du capital de la compagnie britannique reste détenu par son fondateur Richard Branson.

A ce titre, M. de Juniac a rappelé qu'Air France-KLM avait démenti vouloir racheter les parts détenues par M. Branson.

Air France-KLM a indiqué mardi qu'il était "trop tôt" pour dire comment cette société commune s'intégrerait à celle existante avec Delta, qui est prévue pour durer au moins jusqu'en 2022.

Interrogé par des journalistes aux Etats-Unis, le directeur général de Delta, Richard Anderson a assuré que la transaction était "très positive" pour les partenaires européens de Delta, et affirmé avoir reçu "un fort soutien" d'Air France-KLM. "Nous travaillerons avec eux sur la durée pour assurer une bonne coordination entre les deux sociétés communes", a-t-il ajouté.

Julie Southern, directrice commerciale de Virgin Atlantic, a laissé entendre pour sa part que sa compagnie pourrait à terme rejoindre l'alliance Sky Team constituée autour d'Air France-KLM.