L'Opep devrait laisser ses plafonds de production inchangés

OPEP

Reuters

— 

Les ministres du pétrole de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) devraient laisser les plafonds de production inchangés lors de leur réunion à Vienne mercredi, malgré des prévisions de baisse de la demande au premier semestre 2013.

Hausse des stocks

L'organisation devrait maintenir son objectif de production de pétrole à 30 millions de barils par jour (bpj) pour les six premiers mois de l'an prochain.
Les stocks devraient augmenter en conséquence, ce qui est susceptible de peser sur les cours du baril de Brent, actuellement autour de 108 dollars.

L'Opep estime la demande de son pétrole à 29,25 millions de bpj au premier semestre 2013, alors que l'offre effective des 12 pays membres est actuellement à 30,8 millions.

L'Agence internationale de l'Energie (AIE) s'attend de son côté à une demande mondiale de pétrole morose sur l'ensemble de l'année 2013, dans un contexte de croissance mondiale faible.

Demande mondiale morose

L'augmentation de la demande de pétrole devrait atteindre 865.000 barils par jours l'an prochain, en hausse de 110.000 barils par rapport à sa précédente estimation, pour atteindre une moyenne de 90,5 millions de barils par jour.

Selon l'AIE, la demande de pétrole en provenance des pays de l'Opep devrait rester inchangée à 29,9 millions de bpj, alors que la production a atteint 31,22 bpj au mois de novembre.

Au niveau de l'offre, l'AIE prévoit une augmentation spectaculaire, avec le développement de la production de pétrole à partir de schistes bitumineux, notamment aux Etats-Unis.

La production de pétrole hors Opep devrait augmenter l'an prochain de 890.000 bpj, à 54,2 millions, précise l'agence.

Par ailleurs, aucune avancée n'est attendue à la réunion de l'Opep au sujet de l'élection du prochain secrétaire général. Il est probable qu'il sera demandé au ministre du pétrole libyen Abdullah al-Badri de prolonger son mandat de six mois.