La Grèce demande 1,29 milliard de plus pour son rachat de dette

Avec Reuters

— 

La Grèce a annoncé mercredi qu'elle rachèterait pour 31,9 milliards d'euros d'obligations d'Etat à ses créanciers privés, soit la totalité des titres apportés à son offre de rachat, à condition que ses bailleurs de fonds internationaux lui assurent 1,29 milliard d'euros de financement supplémentaire.

Montant des offres supérieur aux chiffres dévoilés mardi

L'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI) ont prévu d'allouer 10 milliards d'euros à cette opération, qui vise à réduire le ratio d'endettement de l'Etat hellénique pour rendre sa dette soutenable à long terme. Mais Athènes a déclaré avoir besoin de 11,29 milliards d'euros pour racheter la totalité des titres offerts.

L'agence nationale de gestion de la dette a précisé que le prix moyen payé pour les obligations rachetées s'établissait à 33,8 centimes par euro de valeur nominale. Le montant des offres est légèrement supérieur aux chiffres dévoilés mardi par un haut responsable de la zone euro, sous couvert d'anonymat, qui avait annoncé le chiffre de 31,8 milliards d'euros au prix moyen de rachat de 33,5 centimes par euro de nominal.