Sephora pourra rester ouvert après 21 h

TRAVAIL Le magasin de cosmétiques des Champs Elysées a obtenu gain de cause face aux syndicats...

B. de V.
— 
Le 6 décembre 2012, des salariés de Séphora sur les Champs Élysées à Paris fêtent la décision du tribunal qui vient de statuer et autoriser l'enseigne à pratiquer les ouvertures nocturnes.
Le 6 décembre 2012, des salariés de Séphora sur les Champs Élysées à Paris fêtent la décision du tribunal qui vient de statuer et autoriser l'enseigne à pratiquer les ouvertures nocturnes. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Coup de tonnerre (temporaire) pour les syndicats et le travail la nuit. Alors que ces derniers enchaînent les fermetures de magasins pour le travail dominical (superettes, Bricorama, Decathlon), le tribunal de commerce de Paris vient de donner raison à Sephora (groupe LVMH). Plus exactement, le Tribunal de grande instance (TGI), saisi par des syndicats, a estimé ce jeudi qu'il n'y avait pas lieu à référé, selon l'ordonnance. Le magasin des Champs Elysées pourra contre toute attente rester ouvert le soir après 21h. 

L’enseigne avait été assignée par l’intersyndicale parisienne Clic-P, qui fait valoir que la loi stipule que le recours au travail de nuit (après 21h et jusqu'à 6h) est en principe exceptionnel et doit être justifié par la nécessité d'assurer la continuité de l'activité économique ou des services d'utilité sociale.

Le magasin pourra continuer à profiter des recettes importantes de l'ouverture nocture puisqu'elles représentent 20% de ses revenus. Sephora, qui appartient à Groupe LVMH, avait organisé sa défense en prônant «l'emploi menacé aux Champs-Elysées».