Apple: Un trader arrêté pour une fraude d'un milliard de dollars

BOURSE Le salarié du courtier Rochdale Securities est poursuivi pour avoir menti sur des achats d'actions d'Apple ayant causé plus de 5 millions de dollars de pertes à son employeur...

C.P.

— 

Le siège d'Apple Inc. à Cupertino en Californie.
Le siège d'Apple Inc. à Cupertino en Californie. — Paul Sakuma/AP/SIPA

Achats non autorisés, mensonges, dissimulation et perte colossale. Le FBI vient de débusquer une nouvelle affaire de fraude rocambolesque dans le milieu du trading. Le lieu du crime: le siège de Rochdale Securities, une société de courtage vielle de 37 ans, implantée dans le Connecticut. L’identité du suspect: David Miller, un trader âgé de 40 ans. Son mode opératoire: parier à la hausse du titre Apple en achetant un nombre gigantesque d’actions pour le compte de prétendus clients de l’entreprise.

Le 25 octobre, il aurait ainsi acheté 1,625 millions d’actions Apple avant la publication des résultats trimestriels du groupe informatique, pour le compte d’un faux client. Quand le titre a commencé à dégringoler, il a prétendu avoir par inadvertance multiplié par 1.000 l’ordre initial, contraignant Rochdale à vendre plus de 1,5 millions d’actions et d’encaisser une perte de 5 millions d’euros. En parallèle, le trader aurait trompé un autre broker de la société en lui demandant en l’espace de plusieurs semaines de vendre pour le compte d’une prétendue entreprise client quelque 500.0000 actions d’Apple.

«Une opération destinée à ‘s'enrichir rapidement’ qui a mal tourné»

David Miller a «orchestré un achat non autorisé d'environ 1 milliard de dollars de titres Apple lors d'une opération destinée à ‘s'enrichir rapidement’ qui a mal tourné, ce qui a entraîné des pertes massives pour son employeur», indique un communiqué du département américain de la Justice.

Selon l’agence Bloomberg, après ces pertes, la maison de courtage étudie désormais la possibilité d'injection de liquidités ou une fusion avec un autre broker pour survivre. David Miller risque lui  20 ans de prison. Il a été relâché contre une caution de 300.000 dollars.