L'Etat planche sur deux scénarios pour le Crédit immobilier de France (CIF)

Reuters

— 

Le gouvernement envisage deux schémas impliquant La Banque postale pour régler le sort du Crédit immobilier de France (CIF), sauvé de la faillite en septembre par l'Etat, écrit mardi Le Monde.

Selon le quotidien, qui ne cite pas ses sources, le premier scénario consisterait à créer une nouvelle banque spécialisée dans les prêts immobiliers sociaux, détenue à majorité par La Banque postale mais ouverte à d'autres partenaires.

Le second schéma consisterait à permettre à La Banque postale de reprendre une partie des activités du CIF, mais dans ce cas la filiale de La Poste reprendrait seule les actifs.

Ni La Banque postale ni le CIF n'étaient joignables dans l'immédiat pour commenter ces informations.

Liquidation du portefeuille de prêt et cessions d'actifs

La semaine dernière, le Crédit immobilier de France avait indiqué que l'Elysée avait entériné la liquidation du portefeuille de prêts du Crédit immobilier de France (CIF) et prévoyait de créer, avec le concours de La Banque postale, une nouvelle société dédiée au crédit immobilier à destination des foyers à revenus modestes.

Le groupe avait indiqué à cette occasion que les autorités françaises avaient aussi entériné la nécessité pour l'établissement de procéder à des cessions d'actifs.