Chine: Les marques les plus connues appartiennent à l'Etat

INTERNATIONAL Les marques chinoises les plus connues appartiennent à de grands groupes étatiques même si la part des autres entreprises a tendance à augmenter, selon un classement réalisé par l'agence Millward Brown et commandée par le groupe de publicité britannique WPP...

© 2012 AFP

— 

Les marques chinoises les plus connues appartiennent à de grands groupes étatiques même si la part des autres entreprises a tendance à augmenter, selon un classement réalisé par l'agence Millward Brown et commandée par le groupe de publicité britannique WPP.
Les marques chinoises les plus connues appartiennent à de grands groupes étatiques même si la part des autres entreprises a tendance à augmenter, selon un classement réalisé par l'agence Millward Brown et commandée par le groupe de publicité britannique WPP. — Fabrice Coffrini afp.com

Le premier opérateur de téléphonie du monde China Mobile, qui compte plus de 700 millions d'abonnés, arrive en tête des marques chinoises classées en fonction de leur valeur, suivi par la première banque du pays, ICBC et une autre des quatre grandes banques d'Etat, la China Construction Bank (CCB).

La valeur de la marque China Mobile est estimée à un peu plus de 50 milliards de dollars, celle de ICBC à un peu plus de 40 milliards de dollars et celle de CCB à près de 24 milliards de dollars.

Suivent deux marques de l'internet, le moteur de recherches Baidu, qui occupe une position dominante sur le marché chinois et est valorisé à 22,7 milliards de USD ainsi que le portail et service de messagerie Tencent, qui pèse 20,2 milliards de dollars.

Tencent est aussi la marque chinoise dont la valeur a le plus augmenté, de 60% depuis l'année dernière, selon ce classement publié pour la troisième année consécutive.

Baidu a aussi fortement progressé, de 40%, tout comme Maotai, une marque d'alcool fort appartenant à l'Etat qui arrive à la 9e place du classement et dont la valeur a bondi de 42%.

27% d'entreprises d'Etat dans le top 50

«La part des entreprises non-étatiques dans le Top 50 atteint 27%» contre 22% lors de la première édition du classement il y a deux ans, selon un communiqué des auteurs, qui ne prennent en compte que des marques créées en Chine par des entreprises cotées en Bourse.

L'étude distingue les entreprises d'Etat «créées à l'origine par le gouvernement» de celles «opérant selon les lois du marché» sans toutefois préciser si ces dernières sont publiques ou privées, une distinction souvent difficile à faire en Chine.

«Alors que la croissance de l'économie chinoise ralentit, les marques deviennent un facteur discriminant plus important pour les consommateurs», selon David Roth, directeur pour l'Asie de The Store, la branche commerce de détail de WPP.

«Bâtir des marques fortes sur le marché intérieur est crucial pour un nombre croissant de propriétaires de marques chinoises qui explorent les marchés internationaux», souligne pour sa part Adrian Gonzalez, directeur pour la Chine de Millward Brown.